à voir, à lire…

Rien ne justifie la violence conjugale

Avr 2020 | Actualités

Pour beaucoup de femmes et d’enfants, le foyer n’est pas un lieu sûr. Les nécessaires mesures de maintien au domicile augmentent aujourd’hui les risques de violence et aggravent les situations où s’exercent déjà des violences conjugales et intrafamiliales. Le sentiment d’isolement des victimes est également renforcé.

Une campagne de communication pour sensibiliser le grand public aux violences conjugales durant cette période de confinement est lancée depuis ce 13 avril à l’initiative de la Task Force « Violences conjugales et intrafamiliales », mise sur pied par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, la Région de Bruxelles-Capitale et la COCOF.

Cette campagne est déclinée en télévision, radio et sur les réseaux sociaux jusqu’au 31 mai.

La capacité d’écoute de la ligne d’appel « écoute violences conjugales », le 0800/30 030 a notamment été renforcée afin de faire face à l’augmentation de la demande. Le chat est à présent accessible du lundi au vendredi, au moins 6h/jour entre 9h et 19h. Pour rappel, la ligne d’écoute est accessible pour les victimes, les auteurs et le réseau.

La capacité d’hébergement d’urgence pour les victimes a également été augmentée en Wallonie et à Bruxelles.

La campagne a également pour objectif de sensibiliser la population pour que chacun.e soit particulièrement attentif et attentive à ses proches et à ses voisines exposées aux violences conjugales et intrafamiliales en cette période de confinement.

Cette campagne, qui est également diffusée en néerlandais via Bruzz (numéro 1712 et 1712.be), se veut la plus accessible possible, en ce compris aux personnes sourdes ou malentendantes.

Toutes les informations sur wallonie.be
Voir l’affiche et le folder de la campagne rien ne justifie la violence
Voir le spot vidéo de la campagne rien ne justifie la violence
Voir Migrant•e et victime de violences conjugales

 

violence conjugale
error: Content is protected !!
Nullam justo id Aenean Curabitur massa libero ut ultricies lectus libero.